04 37 65 46 90

Vendredi 3 décembre 2021 à Lyon

L’acceptabilité des outils numériques en santé : les enjeux éthiques

Dans le cadre de la Feuille de Route du numérique en santé et des travaux liés à l’éthique, nous avons le plaisir de vous convier, avec Dominique Pon et Laura Létourneau, respectivement responsable et déléguée ministériels de la délégation du numérique en santé, à la première journée régionale d’échanges sur l’éthique du numérique en santé en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Cette journée aura lieu le vendredi 3 décembre de 9h00 à 16h45
à l’Institut Lumière à Lyon.

Consultez le programme et inscrivez-vous à la journée éthique du numérique en santé
Inscription gratuite – avant le 25 novembre

 

Destinée aux usagers mais aussi aux professionnels de santé et acteurs de la santé numérique, cette rencontre sera l’occasion d’échanger autour des travaux des 6 groupes de travail nationaux initiés en automne 2019 et de rencontrer les acteurs régionaux de la e-santé et de l’éthique.

Alors que la crise sanitaire a accéléré le recours au numérique et qu’en janvier 2022, les citoyens disposeront d’une plateforme dédiée MonEspaceSanté, cette rencontre constitue un véritable point d’étape de la Feuille de route du numérique en santé et permettra de dresser un premier bilan sur les réussites, points de vigilance et enjeux éthiques liés à la e-santé.

Informations pratiques

Vendredi 3 décembre 2021 de 9h00 à 16h45

Institut Lumière – 25 rue du Premier Film, 69008 Lyon

Métro Ligne D : Monplaisir-Lumière

 

Participation gratuite dans la limite des places disponibles

Inscription avant le jeudi 25 novembre

Inscription incluant le déjeuner sur place

 

Port du masque et pass sanitaire obligatoires*

Rencontre organisée par l’Agence régionale de santé et le comité d’éthique du numérique en santé Auvergne-Rhône-Alpes, avec le concours de l’Espace de réflexion éthique Auvergne-Rhône-Alpes, la Délégation ministérielle au numérique en santé et l’Agence du numérique en santé.

 

 

*L’évènement est organisé dans le strict respect des mesures sanitaires mises en place dans le cadre de la lutte contre la COVID-19 et est susceptible de changement si ces mesures étaient amenées à évoluer.